Actualité

#metooInceste - les ressources du territoire

Publiée le 26 janvier 2021

Un mouvement de libération de la parole prend de l'ampleur autour des violences sexuelles au sein des familles. Pour l'accompagner, des lieux existent sur le territoire métropolitain.

En 1985, Eva Thomas, dont le livre "Le Viol du Silence" vient de paraître, est la première victime d'inceste à témoigner à visage découvert à la télévision. Son intervention lors de l'émission "les dossiers de l'écran" ouvre la parole pour toutes les victimes d’inceste. De toutes parts, les lettres, les témoignages affluent : "moi aussi", "j’avais cinq ans", "c’était mon beau-père"…

C'est à Grenoble que l'association "SOS Inceste", qu’Eva Thomas vient de fonder avec une poignée d’amis et d'amies, prend son essor.

SOS Inceste Pour REVIVRE
9, rue Général Durand - 38000 Grenoble

  • contact@sos-inceste-grenoble.org
  • 04 76 47 90 93

D'autres associations ou dispositifs accueillent la parole des victimes et peuvent les accompagner dans leurs démarches, notamment :

  • L'association France-Victimes Grenoble (ex-AIV) : 04 76 46 27 37.
  • La plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes mise en place par le ministère de l'Intérieur pour signaler des violences et pouvoir bénéficier d'assistance et de conseils par des personnes formées : www.arretonslesviolences.gouv.fr

Toutes les actualités