Actualité

Violences : les structures locales ouvrent à nouveau leurs portes

Publiée le 15 juin 2020

Les structures d'accompagnement se sont organisées pour s'adapter au confinement. Elles reprennent progressivement leurs activités habituelles. Le point sur certains accueils dans la Métropole.

Le confinement a accru les violences conjugales et intrafamiliales. Les forces de l'ordre ont constaté, localement comme à l'échelle nationale, une augmentation de plus de 30% de leurs interventions relatives à ces situations. Un dispositif d'alerte est désormais mis en place en pharmacie pour que les victimes qui s'y signalent puissent être aidées.

Sur le territoire métropolitain, les dispositifs locaux rouvrent leurs portes :

  • L'accueil de jour de Solidarité Femmes Miléna : un lieu où se poser, se mettre l'abri pour la journée, rencontrer un-e travailleur-se social-e. Ouvert de 9h à 17h du lundi au vendredi, 2 rue Rolland Garros à Eybens.
  • Consultez les informations sur les permanences d'accueil des centres du Planning familial, pour rencontrer des conseillères, médecin-es et sages-femmes, pour parler IVG, contraception, sexualités, violences, discriminations, etc.

Pour mémoire, les numéros et contacts nationaux :

  • 17 par téléphone et 114 par SMS : appels d'urgence, police et gendarmerie
  • 3919 : numéro d'écoute femmes victimes de violences (accueil du lundi au samedi de 9h à 19h)
  • 119 : numéro d'écoute enfants victimes de violences (accueil 24/24h et 7/7j). S'adresse aux enfants mais aussi aux personnes qui pensent connaître un enfant victime.
  • www.arretonslesviolences.gouv.fr : plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes mise en place par le ministère de l'Intérieur pour signaler des violences et pouvoir bénéficier d'assistance et de conseils par des personnes formées.

Toutes les actualités